Un parcours digital
Classé X

logo 18

 Un consultant marketing digital non « digital native »…sérieusement ?

Ma story de consultant marketing digital

Comme tous les membres de la génération X, je suis né dans  un désert numérique.
Nous « GenXers », avons été les derniers à connaître un monde digitalement vierge; avant les smartphones, le web, les moteurs de recherche, les mails, les réseaux sociaux…

Contrairement aux idées reçues…ça ne fait pas de nous des « has been ». Assister à la naissance, puis participer au développement du digital au quotidien nous a au contraire, positionné comme des pionniers adaptés à un environnement toujours plus connecté et en mouvement constant.

x portrait 3

Après quelques mois passés au nord de Londres, mon parcours professionnel en tant que « marketeur » commence véritablement chez Ferrero. Il se situe à une époque où les marchés de masse étaient encore dominants et le marketing  assez rudimentaire. Production standardisée, distribution couvrant  l’ensemble des canaux et communication de masse. Le marketing consistait à inonder l’ensemble des canaux de distribution avec une offre se voulant plus compétitive que celle de la concurrence. L’économie tournait à plein régime, le pouvoir d’achat grimpait en flèche, les entreprises étaient florissantes. Bonheur rimait avec possession. Les clients se goinfraient de ce que proposaient les industriels.

Le modèle reposait sur les 4P du marketing mix Mc Carthy.
Sous la pression d’une concurrence de plus en plus active, le Marketing 1.0 évolue. L’analyse de l’environnement direct des entreprises (concurrence, fournisseurs et clients) intègre la stratégie.

Dans les années 90, au moment où le marketing devient « one to one »  je rejoins le milieu de la communication/publicité. L’arrivée de la digitalisation va complètement révolutionner  la façon dont les consommateurs s’informent, se comportent et achètent. Les technologies, canaux et médias digitaux vont ouvrir les marchés aux sociétés qui disposent de moyens plus réduits. Elles permettront à tous les secteurs d’activité de toucher des cibles beaucoup plus réduites. Le marketing de niche est né.

Le développement de nouvelles régies publicitaires mondiales totalement digitales telles que Google ou Facebook s’imposent en mettant à disposition des services ou des espaces de partage communautaires gratuits. Les nouveaux consommateurs délaissent les moyens de communication traditionnels au profit du numérique et les budgets investis dans le Marcom rattrapent ceux  accordés aux canaux traditionnels.

Le marketing s’est complexifié au rythme de l’évolution des technologies, de nouveaux métiers naissent tous les jours. Il était temps pour moi de me plonger dans un master en communication digitale. Des formations spécifiques en SEO, SEA, SMO complètent ce master. Je poursuis mon parcours en tant que consultant marketing digital.

Les données numériques ou Data sont venues bouleverser le secteur économique. En tant qu’outils stratégiques et technologiques, elles permettent une approche pertinente basée sur la connaissance approfondie du client. La collecte, l’analyse et l’interprétation de ces données est devenue la clé de la réussite d’une stratégie digitale cohérente.

Mon métier de consultant marketing digital freelance

Ce qui a fonctionné hier ne marchera pas forcément demain.

La publicité se fait plus discrète sur les réseaux sociaux. On préfère dorénavant tager un produit porté ou utilisé (par un micro-influenceur) dans une image, une vidéo ou une story plutôt que de créer un post sponsorisé particulier.  Les réseaux sociaux se positionnent comme des intermédiaires dans la distribution des produits. Ils sont des vitrines aménagées personnellement pour leurs abonnés. L’expérience d’achat se fait désormais sans friction. Facebook shop se base sur ce principe.

Le podcast a toujours le vent en poupe et les audio rooms trouvent des relais sur différentes plateformes.

Le court se prolonge et s’intensifie. La tendance aux vidéos courtes et réels se propage sur toutes les plateformes.

Le contenu devient communautaire et se réfugie partout.

Google intègre dorénavant également l’expérience page dans son algorithme pour déterminer le ranking d’un site. Les core web vitals font la part belle à l’expérience vécue par l’internaute lors de sa visite. Il faut optimiser la vitesse de chargement d’une page (Largest Contentful Paint). La durée avant laquelle il est possible d’interagir dessus (First Input Delay) et la stabilité visuelle de la page (Cumulative Layout Shift).

Le tracking tel qu’on l’a connu est en voie de disparition. Le pixel Facebook, les cookies tiers ne sont plus l’arme absolue pour nous suivre partout. La nouvelle version de l’IOS Apple permet nativement de ne plus être suivi.

Le SEO se doit d’intégrer encore plus d’expérience utilisateur et évolue vers le SXO.

boule cristal picsem Consultant Marketing Digital

La clé est de se tenir constamment informé
des changements et des tendances.

Quelques clients pour lesquels je suis intervenu durant mon parcours professionnel

Logo Ferrero
Logo Transcom
logo IFSB
logo bgs
logo bgs
logo soludec
logo biac
logo cedec
logo cedec
logo cedec
logo cedec
logo cedec
Logo Isicem Picsem